Menu
0 Comments

Moto électrique : focus sur la Super Soco TC MAX

Amateur de deux roues ? Pourquoi ne pas jeter votre dévolu sur une moto électrique, comme la Super Soco TC MAX ? Performante et agile, cette version améliorée de la Super Soco TC est un vrai petit bijou. Sous design un peu rétro se cache un moteur de 150 cm3, une autonomie appréciable, une vitesse maximale intéressante lui conférant agilité et performance.

Caractéristiques techniques

Avec son guidon droit, la Super Soco TC MAX privilégie la position de conduite neutre. Elle a hérité de toutes les commandes dites indispensables pour les motos électriques, dont la super Soco TC MAX. Les phares, le klaxon et les clignotants se trouvent à gauche, tandis que les sélecteurs des modes vitesses sont à droite, avec le coupe-circuit. Elle ne dispose cependant pas d’appel de phare ni de régulateur de vitesse, mais cela n’impacte en rien à sa performance. Avec le sélecteur de mode parfaitement ergonomique, ce ne sont que des détails pour un engin pareil. L’absence de warning se fait cependant sentir à la conduite. Ce qui est assez regrettable pour une moto électrique de cette génération.  

La Super Soco TC MAX se pilote intégralement au guidon, ce qui permet de profiter d’un pilotage assez simple. Même les freins se trouvent au guidon puisqu’elle ne dispose pas d’embrayage avec sa motorisation électrique. Il faut tourner l’accélérateur pour avancer pour une conduite plus fluide. Son système des freinages est couplé cc qui la démarque des motos thermiques. Les freins arrière et avant se synchronisent avec la poignée gauche.   Ce qui lui permet d’afficher une distance de freinage moindre du fait que le freinage est parfaitement réparti entre l’avant et l’arrière. Ce système aide également l’engin à rester en équilibre sur route et à rester stable même lors d’un freinage d’urgence. 

Un vélo à moteur ?

Avec son design compact, elle n’aura pas du mal à se faufiler entre les voitures et changer de trajectoire en cours de route. Grâce à son poids de 120 kg y compris la batterie, la Super Soco TC MAX est très facile à manier. Le pilote est libre de choisir les modes de conduite qui lui convient en fonction de l’environnement dans lequel il conduit. En ville, le mode 1 limite la vitesse à 50 km/h.

Contrairement aux autres véhicules électriques, la vitesse reste constance même avec le mode éco sur la Soco TC MAX.  Le mode 1 est le mode économique avec une vitesse limitée à 50 km/h, le mode 2 permet de profiter d’une vitesse à 65 km/h et le mode 3 pour une vitesse à 100 km/h.

En ce qui concerne la position de conduite, celle-ci se trouve celle d’un scrambler et d’un rodaster, grâce à l’emplacement de son guidon. Cela permet de profiter d’une conduite confortable, quelle que soit la distance à parcourir. Les pneumatiques permettent à l’engin d’avoir une bonne tenue de route.

Un compteur très ergonomique

La Super Soco TC MAX est très fière de son allure vintage, confirmer par son indicateur de vitesse à aiguille associé à un odomètre et un indicateur de charge en pourcentage. Le compteur été bien pensé et apporte toutes les précisions dont le conducteur a besoin.   S’ajoute à cela, le pilote aura également sous les yeux un indicateur de distance restante. De jours comme de nuit, le compteur reste visible. À la nuit tombée, il s’illumine d’un bleu doux qui ne fait pas mal aux yeux. Il est cependant regrettable de ne pas avoir d’horloge sur ce compteur.

Silencieuse, mais puissante

La Soco TC MAX est équipée d’un moteur Bosc de 125 cm3 avec une puissance de 5000 watts et de 170 Nm. Il ne nécessite que très peu d’entretien, grâce au Brushless, une fonction qui n’est pas disponible chez une moto électrique. Le comportement du moteur facilite les circulations en ville, si le pilote doit se faufiler dans les bouchons. Une courroie crantée relie la roue arrière et le moteur pour une conduite plus silencieuse. Ce système minimise également l’entretien du moteur.  

Un ou deux passagers ?

Avec la Super Soco TC MAX, le pilote ne sera pas gêné par un autre passager, car la selle est située à la bonne hauteur, ni trop basse ni trop haute. Le passager profite deux repose-pieds repliables pour un voyage très confortable,  même pour un long trajet. Quelle que soit le gabarit du pilote, cela n’impactera pas sur le confort du passage, à condition que celui ne mesure pas plus de 1,80 m. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *