Menu
0 Comments

Revendre sa moto : 4 conseils utiles et pratiques pour réussir

Votre moto a fait son temps et vous songez à en acheter une qui soit plus à votre goût ? Alors revendre l’ancienne est une alternative à explorer. Une telle opération ne saurait s’improviser, car elle implique un certain nombre de démarches à accomplir. Elle engage particulièrement votre responsabilité en tant que vendeur, vu son importance. Voici de précieux conseils pour vendre votre engin à deux roues.

Choisissez la solution idéale pour vous

Pour revendre votre engin 2 roues, pensez avant tout à la solution qui tient compte de votre disponibilité. En effet, il faut du temps pour s’occuper des différentes pièces et surtout pour dénicher le meilleur client. Alors, si vous disposez d’un agenda chargé ou que vous ne vous y connaissez pas en vente de moto, optez pour https://buybike.fr. Ce service vous rachète en cash votre moto, qu’elle soit en panne, accidentée, ou ancienne, et ceci en moins de 24 heures.

La cession à votre concessionnaire peut être aussi à un bon moyen pour la reprise de scooter. Au passage, vous devrez perdre entre 10 et 20 % du prix de la vente, mais vous pourrez faire un gain de temps précieux. Toutefois, si vous êtes doué dans les rapports de particulier à particulier, vous pouvez vous en occuper vous-même.

Rénovez la carrosserie

Plus votre carrosserie est soignée, mieux vous pourrez tirer profit de la vente de votre moto. À cet effet, prévoyez un lavage soigné, un graissage de la chaîne et une remise en état de l’apparence de votre bécane. Vous devez revoir la mécanique, car une apparence brillante ne suffit pas pour faire rouler une moto. Vous pouvez donc penser à recharger la batterie, vérifier la pression des pneus et les commandes électriques et surtout le système de freinage.

Préparez les pièces nécessaires

Pour la revente de votre moto, il n’est pas question de lésiner sur la légalité. Alors, vous devez prévoir certains documents importants, nécessaires à la vente. Il s’agit notamment de la Carte grise, du carnet d’entretien et des garanties. Pour réussir la transaction, préparez le certificat de non-gage et le certificat de cession.

Le certificat de non-gage prouve à l’acheteur que la moto n’est pas mise en gage et est retirable en ligne. Le certificat de cession quant à lui fait état du changement de propriétaire. Il est imprimable en ligne en deux exemplaires, dont l’un pour l’acquéreur et l’autre pour vous.

Rédigez une annonce

La rédaction de l’annonce constitue le point de départ de la vente de votre engin 2 roues. C’est grâce à elle que vous séduirez votre futur acheteur. Alors, prenez le soin d’éviter les fautes d’orthographe et d’y faire apparaître toutes les informations utiles pour aider le prospect à se décider. Vous montrerez ainsi toute votre crédibilité. Les informations les plus importantes à faire apparaître sont entre autres :

  • la marque, le modèle, la puissance du moteur ;
  • le kilométrage (selon qu’il est évolutif ou non) ;
  • l’état général du moteur et des consommables (pneus, kits chaîne, plaquettes de frein) ;
  • le mois et l’année de mise en circulation ;
  • première ou deuxième main (selon que la carte grise est à votre non) ;
  • votre adresse mail, votre contact téléphonique, et le prix proposé pour la vente.

Ces points ne sont pas exhaustifs, car vous pouvez y adjoindre d’autres références que vous jugez importantes pour votre vente. Vous devez tenir compte du degré d’amortissement de la moto afin de ne pas proposer un prix faramineux au vu des caractéristiques. Surtout, sachez que toute vente sur de fausses déclarations est passible de poursuites judiciaires dès la découverte du vice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *