Menu
0 Comments

Le Pit Bike roule magnifiquement sur la terre française

Bien que d’apparence enfantine, le pit bike est très prisé par les adultes. En effet dans une grande majorité des cas, le conducteur est âgé entre 18 et 30 ans. Le pit bike est également appelé dirt bike ou simplement Dirt, mini moto, pit, deurt.

Si vous souhaitez effectuer le grand saut, le site WKX Racing vous propose des pit bike de toutes marques et de toutes cylindrées.  Vous pouvez également initier votre jeune enfant à l’univers de la moto avec un pocket bike (uniquement pour les plus jeunes). Pour ce faire, le site lebonquad vous en proposera en fonction de l’âge de votre enfant.

Avant de faire le point, de découvrir l’univers du pit bike, allons faire un tour du côté de l’historicité. En 1961, Honda construit un parc d’attraction nommé Motopia (qui comme son nom l’indique est dédié à l’univers de la moto). Le parc a été créé afin de fêter la construction du circuit de Suzuka. Honda propose alors un modèle à l’essai pour les enfants. Il s’agit d’une petite moto de 50cc baptisé Z100. Cette petite moto supplante tout le reste et devient l’attraction numéro un. Une idée devenue une distraction devenue succès engendre une opportunité. Par conséquent, Honda se lance dans ce marché. En effet, après quelques modifications, Honda sort la Z50M, la première mini moto à l’achat et tout naturellement, l’engouement et la réussite sont au rendez-vous. Le côté pratique de cette petite moto sera exploité par les pilotes et les mécaniciens des écuries automobiles et de moto. En effet, la Honda Z50 facilite le déplacement entre les stands d’où son appellation de pit (pour pit stop) bike.

Ces premiers modèles n’ont pas grand-chose à voir avec ceux d’aujourd’hui. Il faudra attendre la sortie de la Honda CRF50 pour effectuer le liant entre la Z50 et le pit bike actuel. Ayant eu le monopole durant plus de 35 ans, les années 2000 seront marquées par l’apparition de la première mini moto hors Honda avec l’arrivée de la KLX110 de chez Kawasaki. Ce modèle va inspirer les entreprises chinoise. Dès lors, le marché chinois va s’emparer du pit bike et va contribuer à sa popularité mais également entraîner une mauvaise réputation à cause de la qualité des machines. Des constructeurs français comme Bastos Bike, Appolo, Gunshot, YCF, CRZ, vont s’engager dans la course au pit bike et apporter la qualité de construction qui faisait défaut aux modèles chinois. Par ailleurs, les constructeurs français sont devenus largement majoritaire dans cet univers. Que ce soit pour adolescent comme pour la compétition avec RSR, TCB ou encore YCF. Le constructeur italien Bucci et l’américain Pisterpro viennent compléter le panel de grand constructeur.

Le pit bike peut être résumé très simplement : il s’agit d’une mini motocross. En effet, le pit bike possède des similitudes avec une motocross mais également beaucoup de particularités. L’empattement est aux alentours de 120cm, la hauteur de selle navigue entre 80cm, la garde au sol est à 30cm et son poids ne dépasse pas les 60kg. Le pit bike possède un moteur 4 temps avec une cylindrée variante. Pour les plus jeunes et débutants, il existe des modèles 50cc, 70cc et 90cc. Pour le niveau intermédiaire, 110cc, 125cc et 140cc. Pour les expert et compétiteurs, on retrouve des machines de 150cc et 190cc. Mais alors s’il s’agit d’un modèle réduit pourquoi les adultes s’y intéressent ? Tout simplement car le pit bike offre une conduite différente. Assurément, il est très maniable, sa légèreté est propice à l’exécution de superbes figures ; le risque de blessure grave est considérablement diminué. Cette machine peut dépasser les 100km/h et confère une bonne accélération. Bien évidemment, son prix est largement inférieur à une motocross.

L’intérêt est tel qu’en 2006, Cyril Porte (ex-pilote de motocross) va créer le championnat de France de Pit Bike avec l’appui de la fédération française de motocyclisme. L’univers du pit bike ne cesse de s’étendre et face à cet engouement, la France se voit accueillir désormais la « World Cup Of Pit Bike ». Il faut savoir que la France possède le plus grand nombre de licenciés, de constructeurs et de champions du monde.

Si vous voulez en savoir plus sur cette discipline à la mode, je vous invite à lire cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *